Prix "Winner of the Mediterranean Water Heroes" décerné au doctorant Tawfik El Moussaoui, Université Cadi Ayyad, pour son projet de recherche innovant sur « Le traitement et la réutilisation des eaux usées urbaines en irrigation durable dans la Région de Marrakech »

Ajouté le : 14-April-2017

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau 2017, le Centre pour l'intégration en Méditerranée (CMI) de Marseille a organisé du 21-22 Mars 2017 à Marseille en France, un événement Méditerranéen axé sur les jeunes de la Méditerranée intitulé "L'innovation des jeunes avec les eaux usées pour une Méditerranée durable" en collaboration avec la Banque mondiale et Switch-Med et en présence du Partenariat mondial de l'eau en Méditerranée, Parlement mondial de la jeunesse pour l'eau, CIHEAM et WAMDA. Cet événement vise à stimuler l'échange intergénérationnel et régional de connaissances sur les eaux usées, à partager et à promouvoir des projets novateurs des jeunes travaillant sur l'eau à tous les niveaux et à renforcer la sensibilisation à la pénurie d'eau en Méditerranée. Il vise aussi à mettre l'accent sur les solutions existantes qui peuvent être partagées et reproduites aux niveaux institutionnel et technique dans la région, tout en stimulant l'esprit d'entreprise et l'activisme des jeunes, ainsi que les actions de la société civile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de cet événement, le prix «Winner of the Mediterranean Water Heroes» a été décerné au Doctorant Tawfik EL MOUSSAOUI pour récompenser son projet de recherche sur le Traitement et la Réutilisation des Eaux Usées Urbaines en Irrigation Durable dans la région de Marrakech». Le projet de recherche récompensé est développé au sein du Laboratoire d’Hydrobiologie, Écotoxicologie et Assainissement (LHEA -URAC3) relevant de la Faculté des Sciences Semlalia et le Centre National d’Etudes et de Recherches sur l’Eau et l’Energie (CNEREE) de l'Université Cadi Ayyad dans le cadre de la thèse de Mr. Tawfik Elmoussaoui sous la Direction de Pr. Naaila OUAZZANI, Pr. Laila MANDI et Pr. Said Wahbi. Le projet porte sur le traitement et la réutilisation des eaux usées domestiques par système à boues activées modifié permettant la préservation du caractère fertilisant des eaux usées traitées pour une éventuelle réutilisation en agriculture.

Cette thèse est le fruit d'une collaboration entre les équipes de l'Université Cadi Ayyad et l’Université de Basilicata en Italie. Ce travail a bénéficié d’un soutien financier de la part de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).