Monsieur Mehdi QOTBI, Président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc et figure emblématique de la scène artistique et culturelle nationale et internationale, Invité des Tribunes de Marrakech

Ajouté le : 18-April-2018

 

L’université Cadi Ayyad a l’honneur d’accueillir Monsieur Mehdi QOTBI, Président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc et figure emblématique de la scène artistique et culturelle nationale et internationale, pour donner une conférence sur le thème : « Quelle place pour la passion dans la construction d'un leadership en phase avec les nouveaux enjeux de notre société ? », le Vendredi 20 Avril 2018 à 18h30, à l’Amphi X de la Faculté des Sciences - Semlalia.

Si le leadership se construit autour d’une vision qui crée l’adhésion des acteurs autour d’un projet clair, la passion est l’énergie constante qui amplifie et entretien l'engagement et la persévérance nécessaires à la concrétisation et au succès de tout projet. À la lumière de son parcours hors du commun, Monsieur Qotbi va traiter ce thème sous l’angle de l’art et la culture car il est primordial que notre société y accorde une plus grande importance. Le développement de l’art et la culture nous incite non seulement à ressentir plus de respect et de responsabilité vis à vis de nous-même et des autres mais également à élargir notre vision du monde. 

Cette conférence est organisée dans le cadre de la 4ème édition du cycle de Conférences « Les Tribunes de Marrakech » de l’université Cadi Ayyad, qui se veut une occasion de rencontres passionnantes, de débats très enrichissants, éveillant l’intérêt d’un public enthousiaste et interpellé par la complexité et la diversité du monde actuel.

À travers l’organisation des différentes éditions des « Tribunes de Marrakech », qui compte aujourd’hui une trentaine de conférences animées par d’éminentes personnalités du monde politique, scientifique et culturel de tous horizons , l’université Cadi Ayyad a contribué à la notoriété intellectuelle et culturelle   de la ville de Marrakech, s’inscrivant ainsi, dans le cadre de sa mission d’université socialement responsable.

Biographie de Monsieur Mehdi Qotbi

Mehdi Qotbi voit le jour à Rabat dans les années 50 dans un milieu modeste. Il passe sa scolarité primaire à Rabat avant de rejoindre le lycée militaire de Kenitra. Il n'y fera qu'un court passage mais c'est là que son destin bascule : il se découvre un intérêt passionné et une vocation certaine pour le dessin. Il entre par la suite à l'École des beaux-arts de Rabat, pour une année où il se consacre à la peinture. Il a alors 17 ans et pressent que son salut passera par les chemins de la création. Sa rencontre avec le peintre Jillali Gharbaoui, en 1969, renforce cette conviction.

Mehdi Qotbi quitte le Maroc en 1969 pour Toulouse où il s'inscrit aussitôt à l'École des beaux-arts, dont il obtient le diplôme en 1972. A l'issue de quoi il se rendra à Paris où il poursuivra dans un premier temps les cours de l'École Supérieure des beaux-arts de Paris pour donner ensuite des cours au lycée collège Saint Joseph, à Auxerre. Puis il enseigne à la Rochefoucauld, dans le 7e arrondissement de Paris.

Dès lors, il ne cessera de mener de front son métier d'enseignant et sa quête créative. Dès 1968, des occasions lui avaient été offertes pour exposer son travail pictural, principalement en France mais aussi progressivement un peu partout dans le monde.

En amoureux des lettres, il multiplie les collaborations avec des auteurs prestigieux, tels que Léopold Sédar Senghor, Octavio Paz, ou Michel Butor avec qui, il ose, pour la première fois, ce qu’il appelle des rencontres écrites. En 1991, Mehdi Qotbi illustre aussi les écrits d'Aimé Césaire dans son œuvre Ausculter le dédale, un opus de poèmes accompagné de gravures à l’eau forte qui tient lieu d’exception dans le parcours du poète martiniquais à qui l’on doit une seule autre collaboration de ce genre, menée avec Picasso. 

Par ailleurs, Mehdi Qotbi a été honoré de plusieurs distinctions : Commandeur de la légion d'honneur, commandeur des Arts et Lettres, commandeur de l'Ordre du Mérite National de la République de Hongrie. Il a également été décoré en 2000 par le Roi du Maroc, officier de l'Ordre du Trône. Membre du Conseil Consultatif des Droits de l'Homme dans son pays où il vit depuis 2006, il œuvre aussi inlassablement pour le rapprochement entre l'Occident, le Maroc et le Maghreb à travers le Cercle d'amitié franco-marocain, dont il est président et fondateur, mais aussi l'association Trait d'Union Maroc-Europe, où encore la lettre Ensemble, cette fois en tant que fondateur et directeur de la rédaction. Mehdi Qotbi représente également le Maroc dans le Fond International pour la Protection du Patrimoine Culturel en Péril (ALIPH).

Nommé en 2011 président de la Fondation Nationale des Musées, Mehdi Qotbi est aujourd'hui un emblème de la culture dans son pays. Parallèlement, il poursuit son œuvre en abordant de nouveaux sujets tels que la collaboration avec de prestigieuses marques de luxe qui reprennent ses motifs.

Grand adepte de l’art africain, Mehdi Qotbi est co-auteur avec André Magnin du livre « Lumières africaines » publié aux éditions Langages du Sud en 2018.